Le sommet de Pau s’est tenu avant-hier lundi 13 janvier 2020, dans un climat tendu. Cette rencontre entre le président français et les chefs d’Etat du G5 Sahel (Mali, Burkina-Faso, Mauritanie, Tchad, Niger) a été vraiment une rencontre de clarification pour ceux qui avaient des doutes sur l’avenir de Barkhane dans le Sahel. Lors de la conférence de presse, le président Macron a rappelé les raisons de la présence de la France dans le Sahel. Primo, il s’agit de lutter contre le terrorisme et secundo, aider les États du Sahel à recouvrir leur intégrité territoriale. Dans cette partie du monde, le problème est politique et militaire.

Le Président Macron n’a pas hésité également de lancer un message à  ceux qui se dressent aujourd’hui contre la présence française. «C’est indigne, le discours que tiennent certains Maliens à l’encontre de la France», a lancé Emmanuel Macron. Quelle insolence !

Macron, les terroristes que la France et ses alliés sont venus combattre au Sahel sont les mêmes terroristes qu’ils avaient armés et soutenus pour renverser Mouammar Kadhafi, le guide de la Jamahiriya arabe libyenne. Est-ce cela la dignité ?

  1. Macron, plusieurs combattants de Daesh (État islamique), dont l’Eigs constitue une filiale opérant dans les pays du Sahel, ont été formés par des instructeurs français dans le camp d’entraînement créé en 2012 par les États-Unis et la Turquie, à Safawi (nord de la Jordanie). Est-ce cela la dignité ?
  2. Macron, la France qui a soutenu les rebelles Seleka en Centrafrique afin de renverser le président Bozizé, accusé de signer des contrats trop favorables à la Chine et à l’Afrique du Sud est la même qui a mobilisé l’ONU pour combattre ces mêmes rebelles Seleka. Est-ce cela la dignité ?
  3. Macron, la France des droits de l’homme est la même dont les services secrets ont collaboré avec leurs collègues saoudiens et américains pour maintenir le Moyen-Orient à feu et à sang afin de renverser tous les gouvernements qui ne convenaient pas à leurs intérêts stratégiques. Est-ce cela la dignité ?
  4. Macron, nous nous limitons à ces quelques exemples d’indignité de la part de certains décideurs politiques français pour vous dire que vous vous êtes trompés d’adversaires. Si IBK n’arrive pas à vous donner satisfaction est-ce normal de vous attaquer au peuple malien avec une telle vulgarité ? Que non!

Cette fois-ci, vous avez vraiment dépassé les limites du tolérable. Vous trouverez devant vous le peuple digne du président Modibo Keïta qui n’a pas hésité une seule seconde de dire à la France : Foutez le camp !

La Rédaction

Source: Le Démocrate

MaliwebCrise malienneEditorial
Le sommet de Pau s’est tenu avant-hier lundi 13 janvier 2020, dans un climat tendu. Cette rencontre entre le président français et les chefs d’Etat du G5 Sahel (Mali, Burkina-Faso, Mauritanie, Tchad, Niger) a été vraiment une rencontre de clarification pour ceux qui avaient des doutes sur l’avenir de...