Les craintes de plusieurs opposants à la tenue des élections législatives sont confirmées. En effet pour plusieurs observateurs, la situation d’insécurité que connait le Mali ne permet pas la tenue d’une élection .Cependant après plusieurs reports, le Gouvernement a décidé d’organiser les élections. Aussi à ce jour, on dénombre au moins 4 attaques terroristes contre une équipe de campagne.

 

Au cours de la première semaine de campagne, la candidate de l’URD dans la circonscription électorale de NARA a été la première victime des attaques terroristes perpétrées au cours des présentes échéances électorales. Mme KEITA Oumou TOUNKARA a été attaquée par des hommes armé s qui lui ont enlevé son véhicule pickup flambant neuf en plus d’autres objets .Les faits se sont déroulés le 10 Mars soit deux jours après le début de la campagne. Deux semaines après ce cas, le candidat du Rassemblement pour le Mali dans le cercle de Niafunké a aussi reçu la visite des terroristes. En pleine campagne électorale, M .Mohamed Ag Hamed DOFANA a été enlevé le 17 Mars dernier par les terroristes. En plus de lu, des membres de son équipe de campagne à savoir les sieurs Ehya Ag Barhay et Afar allias Aguira ont été également enlevés (…)

Source : Nouvel Horizon

MaliwebCrise maliennePolitique
Les craintes de plusieurs opposants à la tenue des élections législatives sont confirmées. En effet pour plusieurs observateurs, la situation d’insécurité que connait le Mali ne permet pas la tenue d’une élection .Cependant après plusieurs reports, le Gouvernement a décidé d’organiser les élections. Aussi à ce jour, on dénombre...