A Pau, Emmanuel Macron a d’abord rendu hommage ce lundi à la mémoire des sept militaires du 5e RHC avant de se rendre au G5 Sahel, sommet consacré à la situation au Sahel au château de Pau. La présence militaire de la France au Sahel y a été confortée, 220 soldats supplémentaires seront envoyés.

A l’issue du G5 Sahel, qui s’est tenu au château de Pau ce lundi, Emmanuel Macron a annoncé l’envoi de 220 soldats supplémentaires pour renforcer la force Barkhane. Il également été annoncé que les présidents du G5 Sahel souhaitaient “la poursuite de l’engagement militaire de la France au Sahel”. La France et les cinq pays ont aussi prévu de renforcer leur coopération militaire contre les attaques djihadistes.

Emmanuel Macron est arrivé à Pau ce lundi après-midi vers 14h30 sur la base du 5e régiment d’hélicoptère de Pau, afin de rendre hommage aux sept militaires morts au Mali fin novembre dans le cadre de l’opération Barkhane. Les familles des militaires étaient présentes ainsi que les députés et sénateurs des Pyrénées-Atlantiques, et le maire de Pau, François Bayrou.

Avec le président français, les chefs d’Etats Ibrahim Boubacar Keïta (Mali), Roch Marc Christian Kabore (Burkina-Faso), Mahamadou Issoufou (Niger), Mohamed Ould Ghazouani (Mauritanie) et Idriss Deby (Tchad) ont déposé une gerbe sur la stèle commémorative du 5e RHC.

Dans les rues de Pau, des opposants à la réforme des retraites étaient rassemblés place Clémenceau en fin de journée pour “faire du bruit”. Plus tôt dans la journée, une cinquantaine de personnes ont manifesté devant la préfecture pour demander le retrait des forces françaises d’Afrique.

Source: francebleu

MaliwebCoopérationCrise malienneInternational
A Pau, Emmanuel Macron a d'abord rendu hommage ce lundi à la mémoire des sept militaires du 5e RHC avant de se rendre au G5 Sahel, sommet consacré à la situation au Sahel au château de Pau. La présence militaire de la France au Sahel y a été confortée,...