Les organisations faîtières de la société civile ont mobilisé leurs troupes pour ce vendredi dans les rues de Bamako en vue d’exprimer leur solidarité aux Fama suite aux incessants massacres dont elles sont victimes de la part des forces obscurantistes.
Ce vendredi 8 novembre 2019, les militants et sympathisants des différentes associations de la société civile convergeront vers le Boulevard de l’Indépendance pour réaffirmer le soutien indéfectible du peuple à l’armée nationale.

 

Cette annonce a été faite le mardi 5 novembre 2019 à la Maison de la Presse lors de la conférence des faîtières et organisations de la société civile. « Notre armée nationale a montré ses preuves à l’intérieur et à l’extérieur pour la défense de notre territoire et, a contribué à la conquête et à la libération de beaucoup de peuples dans le monde. Notre armée est une fierté nationale. Le peuple malien ne peut sombrer face à cette situation sécuritaire qui nous est imposée par un ennemi invisible. Ensemble, continuons à soutenir notre grande armée nationale », a-t-on déclaré au cours de cette conférence des faitières et organisations de la société civile.
Lutte antiterroriste : les FAMA détruisent une base à Boulkessy
Les FAMa ont détruit, lundi 4 novembre 2019, aux environs de 11 heures, une base logistique entre Kobou et Boulkessy. Le bilan est de 25 barriques de carburant détruites, 5 motos récupérées, 4 PM, 1 fusil de chasse, des minutions, des tonnes de vivres, des produits chimiques, 1 machine à coudre, des équipements militaires (tenues, sacs à dos…), 1 poste radio VHF, plusieurs cartes d’identité de ressortissants de la sous-région, des plaques solaires, des batteries, 1 bombonne de gaz, des clés de dépannage. Un suspect a été remis aux structures compétentes à toutes fins utiles.
Police nationale : le DG met au pas les chefs d’unité
Le Directeur général de la Police Nationale, Inspecteur Général Moussa Ag Infahi, a rencontré mardi 5 novembre 2019, dans la salle de réunion de la Direction Générale de la Police Nationale, les chefs d’unité de police de Bamako, Kalabancoro, Kati et Moribabougou.
Il a invité les chefs d’unité à se ressaisir et à prendre en main leurs services. «Je ne veux plus jamais entendre que vous prenez de l’argent au-delà du montant fixé pour la confection des cartes d’identité, certificats de résidence et autres pièces administratives. Pour compter de ce jour, tous les contrevenants seront sanctionnés avec la dernière rigueur. Tout le monde connaît les frais de ces documents », a déclaré Inspecteur Général Moussa Ag Infahi. Il a appelé les chefs d’unité à bannir les comportements qui ternissent l’image de la corporation et à veiller sur la conduite de leurs éléments. «Le Directeur Général Adjoint et l’Inspecteur en chef veilleront permanemment sur vos unités afin que cela ne soit plus reproduit » a martelé le Directeur Général de la Police Nationale.

Le challenger

MaliwebCrise malienneSociété
Les organisations faîtières de la société civile ont mobilisé leurs troupes pour ce vendredi dans les rues de Bamako en vue d’exprimer leur solidarité aux Fama suite aux incessants massacres dont elles sont victimes de la part des forces obscurantistes. Ce vendredi 8 novembre 2019, les militants et sympathisants des...