Pour éradiquer le terrorisme dans le centre du pays, le  Premier ministre a appelé le weekend dernier, les populations et les leaders du centre du pays à dénoncer les djihadistes. Malheureusement, ce discours n’a aucune chance d’être entendu tant les locaux se sentent abandonnés à leur sort et surtout à la merci de leurs bourreaux qui  ont tué hier encore à Fatoma, à 10 km de Sévaré, un conseiller du chef de village après  avoir   “cherché en vain un présumé indicateur des gendarmes”.

equipement militaire fama armee malienne soldat materiel garde corps securite embuscade troupe combat

Selon des ressortissants de la région de Mopti, ces assassinats ciblés ont fait depuis janvier 2015 plusieurs dizaines de morts parmi les leaders politiques locaux et les chefs traditionnels et religieux. Ils sont aussi des dizaines à avoir quitté leurs localités pour se replier à Bamako. Donc, avec la psychose installée par Amadou Kouffa et ses sbires, le retour de la paix dans les régions du centre risque d’être long et très pénible. Malheureusement, on n’a conscience de la situation que très tardivement.

DAK

Source: L indicateur du renouveau

MaliwebCrise malienneEditorial
Pour éradiquer le terrorisme dans le centre du pays, le  Premier ministre a appelé le weekend dernier, les populations et les leaders du centre du pays à dénoncer les djihadistes. Malheureusement, ce discours n’a aucune chance d’être entendu tant les locaux se sentent abandonnés à leur sort et surtout...