Grève des commerçants en cours, grève annoncée des surveillants de prison, des médecins et des administrateurs. Cette dernière corporation menace d’ailleurs de prendre en otage les élections, en particulier la présidentielle, dont le 1er tour est programmé pour le 29 juillet 2018.

Si la grève des policiers a été évitée de justesse, ça grogne cependant du côté de l’Union nationale des travailleurs du Mali (UNTM). La centrale syndicale historique prévoit en effet de déposer un cahier de doléances pour réclamer, selon certaines sources, une augmentation de 100 % des salaires des fonctionnaires. Les magistrats aussi ne voudraient pas rester en marge de ce mouvement de revendications. Ils déplorent en tout cas le traitement fait du protocole d’accord qu’ils ont passé avec l’Etat.

Les pouvoirs publics ont évidemment du pain sur la planche en cette année électorale, occasion propice à toutes sortes de marchandages.

DAK

Source: L’ indicateur du renouveau

MaliwebCrise malienneEditorial
Grève des commerçants en cours, grève annoncée des surveillants de prison, des médecins et des administrateurs. Cette dernière corporation menace d’ailleurs de prendre en otage les élections, en particulier la présidentielle, dont le 1er tour est programmé pour le 29 juillet 2018. Si la grève des policiers a été évitée...