Une délégation du Conseil de sécurité est attendue samedi à Bamako pour inciter le Mali à revenir à un pouvoir civil après deux putschs en neuf mois, dans une région en proie aux violences jihadistes et intercommunautaires.

Une délégation du Conseil de sécurité de l’ONU, comprenant notamment l’ambassadrice américaine aux Nations unies, Linda Thomas-Greenfield, est attendue samedi 23 octobre dans l’après-midi à Bamako pour pousser le Mali à revenir à un pouvoir civil après deux putschs en neuf mois, dans une région en proie aux violences jihadistes et intercommunautaires. Elle “rencontrera les plus hautes autorités maliennes ainsi que plusieurs représentants des institutions républicaines”.

Le Conseil s’entretiendra aussi avec “les groupes armés signataires (de l’accord de paix de 2015) et la société civile”, a annoncé la Mission de l’ONU au Mali (Minusma) dans un communiqué.

Après le Mali, la délégation du Conseil de sécurité se rendra dimanche au Niger voisin, dont l’ambassadeur à l’ONU codirige ce déplacement avec son homologue français.

 

AFP

MaliwebCrise malienneMalijet
Une délégation du Conseil de sécurité est attendue samedi à Bamako pour inciter le Mali à revenir à un pouvoir civil après deux putschs en neuf mois, dans une région en proie aux violences jihadistes et intercommunautaires. Une délégation du Conseil de sécurité de l’ONU, comprenant notamment l’ambassadrice américaine aux...