Les faits sont survenus, le mardi 11 août dernier, dans le cercle de Goundam, région de Tombouctou. Le corps sans vie du chef militaire du HCUA à Amrouch – localité située entre Gargando et Goundam – Mohamed Aly Ag Mohamed Acheikh dit Inazago a été retrouvé mort, non loin de la zone. Sa disparition remonte au 9 juillet dernier lorsqu’il a été enlevé par des individus armés soupçonnés d’être des radicaux.

 

Rappelons qu’au moment de son enlèvement, le chef militaire du HCUA à Amrouch était accompagné de deux autres combattants du même mouvement. Lesquels ont été abandonnés sur place par les assaillants qui sont repartis avec Mohamed Aly Ag Mohamed Acheikh dit Inazago, les yeux bandés et les mains ligotées par derrière. De nombreuses sources indiquent que les assaillants, lourdement armés, étaient à bord de deux véhicules. Les poursuites engagées par les combattants de la CMA n’ont pas permis de les retrouver. Finalement, c’est sa dépouille qui sera découverte non loin du lieu de son enlèvement.

Pour l’heure, on ignore encore les raisons de son exécution, encore moins l’identité des auteurs. Toujours est-il que cette situation intervient dans un contexte de tensions donnant lieu à plusieurs affrontements meurtriers opposant les éléments terroristes du  » Groupe de Soutien à l’Islam et aux Musulmans  » (GSIM) – principale coalition terroriste liée à Al-Qaïda – à ceux de l’Etat Islamique au Grand Sahara (EIGS). Les derniers reprochent aux premiers d’être soutenus par la Coordination des Mouvements de l’Azawad (CMA) ex-rébellion dont le HCUA est membre.

Par ailleurs, d’aucuns estiment aussi que l’assassinat de Mohamed Aly Ag Mohamed Acheikh dit Inazago pourrait avoir été commis par les éléments proches du GSIM. Ces derniers, dans leur tentative de gagner la confiance de la population, avait il y a plusieurs semaines, envoyé des notes d’avertissement à l’endroit de ceux qui causent l’insécurité dans la zone de Goundam d’arrêter leurs agissements au risque d’être pris pour cible. Et le nom de Mohamed Aly Ag Mohamed Acheikh dit Inazago figurait parmi les destinataires de ces avertissements. C’est donc probablement pour cette raison qu’il a été exécuté.

A noter que pour le moment, le mouvement dont Mohamed Aly Ag Mohamed Acheikh dit Inazago dit qu’il est issu, en l’occurrence le Haut Conseil pour l’Unité de l’Azawad (HCUA) ne s’est pas encore prononcé sur sa situation. D’autant que l’on sait que ce mouvement, devenu fréquentable à la faveur de l’Accord pour la paix et la réconciliation au Mali issu du processus d’Alger, est composé de plusieurs transfuges du mouvement terroriste dirigé par Iyad Ag Ghali, à savoir Ançar Dine, qui n’est autre qu’une des composantes fondatrices du  » Groupe de Soutien à l’Islam et aux Musulmans « .

Massiré DIOP

Source : l’Indépendant

MaliwebCrise malienneNord-Mali
Les faits sont survenus, le mardi 11 août dernier, dans le cercle de Goundam, région de Tombouctou. Le corps sans vie du chef militaire du HCUA à Amrouch – localité située entre Gargando et Goundam – Mohamed Aly Ag Mohamed Acheikh dit Inazago a été retrouvé mort, non loin...