Depuis le 25 mars dernier, le chef de file de l’opposition malienne Soumaïla Cissé et sa délégation ont été attaqués par des hommes armés dans le cercle de Nianfunké alors qu’ils étaient en route pour rencontrer leur militant en cette période de campagne. Après avoir libéré 5 des 12 membres de la délégation, deux messages audio circulent sur les réseaux sociaux. L’un en langue sonrhai et l’autre en peule. Les deux messages pointent du doigt le président de l’URD, Soumïla Cissé et IBK comme  des ennemis de Dieu au Mali. Ces messages ne sont pas encore identifiés.

 

Dans ces deux messages, les présumés preneurs d’otages affirment que les deux grands ennemis de Dieu au Mali sont Soumaîla Cissé et le président IBK. Dans les deux messages, les ravisseurs disent vouloir reconvertir l’Honorable Soumaïla Cissé à l’Islam parce que selon eux, il ne sait pas lire le Coran.

Ils affirment que Soumaïla est dans de bonnes mains et qu’il ne sera pas libéré avant que sa barbe ne pousse“.

Pour l’heure, les audios attribués à la Katiba de Macina, groupe terroristes dirigé par le prédicateur Amadou Koufa ne sont pas encore authentifiés pour certifier leur origine. Mais notons que le chef de file de l’opposition et  6 autres membres sont aux mains des assaillants jusqu’à présent.

  1. Komi

LE COMBAT

MaliwebCrise maliennePolitique
Depuis le 25 mars dernier, le chef de file de l’opposition malienne Soumaïla Cissé et sa délégation ont été attaqués par des hommes armés dans le cercle de Nianfunké alors qu’ils étaient en route pour rencontrer leur militant en cette période de campagne. Après avoir libéré 5 des 12...