Les assaillants ont réussi leur sale coup d’enlèvement du président du tribunal de Niono, Soungalo Koné, le jeudi 16 novembre 2017, chez lui au quartier B5, vers 20h 30, à cause d’une légèreté du dispositif sécuritaire. Les agents détachés à la sécurité du juge auraient été tendres avec les assaillants.

police nationale malienne commissariat niono

Venus à bord d’un Toyota de couleur blanche, des hommes armés ont enlevé le jeudi 16 novembre 2017, chez lui, au quartier B5, vers 20h 30, le président du tribunal de Niono, Soungalo Koné, sans la moindre résistance des agents détachés à la sécurité. Selon des sources locales, les bandits qui ont enlevé le juge, sans avoir tiré un coup de feu, sont repartis sans encombre vers N’débougou.

Soungalo Koné n’aura pas été réclamé par sa sécurité. Pourtant, à Niono, reconnu comme zone rouge, la vigilance et l’indulgence devraient être de mise face à d’éventuels cas d’attaque contre les symboles de l’Etat. En tout cas, cet acte interpelle les forces armées de défense et de sécurité sur le terrain, pour plus de vigilance et de coordination.

Zan DIARRA

MaliwebCrise malienne
Les assaillants ont réussi leur sale coup d’enlèvement du président du tribunal de Niono, Soungalo Koné, le jeudi 16 novembre 2017, chez lui au quartier B5, vers 20h 30, à cause d’une légèreté du dispositif sécuritaire. Les agents détachés à la sécurité du juge auraient été tendres avec les...