Dans une correspondance adressée aux présidents des syndicats des producteurs des zones de Sikasso, Bougouni, Koutiala, Fana de l’Office de la haute vallée du Niger (OHVN) et Kita, le Groupement des syndicats cotonniers et vivriers du Mali (GSCVM) annonce les différentes mesures prises jusqu’à la libération du président de l’Assemblée permanente des chambres d’agriculture du Mali (Apcam), Bakary Togola.

Selon la correspondance, après l’arrestation de ses responsables, notamment Bakary Togola, Soloba Mady Kéita et Drissa Traoré et suite aux résolutions de l’assemblée générale des producteurs, tenue à Bamako, le 19 septembre dernier, les syndicats ont convenu, entre autres, le boycott des réunions de quinzaine avec le CMDT/OHVN, le non-recensement des intentions, l’arrêt du comptage capsulaire pour la campagne 2019-2020, la non-livraison du coton-graine pour la commercialisation, la non-signature des cautions de crédit.

A en croire le Groupement, ces mesures restent en vigueur jusqu’à la libération totale de Bakary Togola et ses compagnons.

Boubacar PAITAO

Source: Aujourd’hui Mali

MaliwebCrise malienneSociété
Dans une correspondance adressée aux présidents des syndicats des producteurs des zones de Sikasso, Bougouni, Koutiala, Fana de l’Office de la haute vallée du Niger (OHVN) et Kita, le Groupement des syndicats cotonniers et vivriers du Mali (GSCVM) annonce les différentes mesures prises jusqu’à la libération du président de...