Depuis un certain temps, les exactions, assassinats ciblés et brûlures des récoltes sont devenus le quotidien des communautés du Centre. Ils font l’objet de ces atrocités causées par les forces obscurantistes sans foi, ni loi. Ces térroristes qu’on le veuille ou pas, décident du droit de vie ou de mort sur ces communautés sans défense.

Les Forces Armées Maliennes (FAMa) semblent décidées et déterminées à mettre fin à ce cycle infernal qui empêche les uns et les autres à fermer les yeux. En plus des exactions dont font l’objet les populations du Centre, les terroristes empêchent les cultivateurs de récolter leurs cultures. Toute chose qui contribue à affamer des paisibles citoyens qui ne cherchent qu’à vivre dans la paix et la quiétude. Face à cette situation horrible qui ne laisse personne indifférent, depuis le lundi 25 octobre 2021, les Forces Armées Maliennes (FAMa) sont aux trousses des Groupes Armés Terroristes (GAT). Si les « vampires » tapis dans l’ombre tentent de saboter les efforts des militaires maliens à travers de fausses informations distillées sur les réseaux sociaux, le Directeur de l’Information et des Relations Publiques des Armées (DIRPA) , le Colonel Souleymane Dembélé n’est pas resté les « bras croisés ». Il a réagi à travers un document qui édifie la lanterne de l’opinion nationale et internationale sur les tenants et les aboutissants des opérations en cours dans la zone de Niono en proie à l’insécurité grandissante.

Source : Nouvel Horizon

MaliwebCrise malienne
Depuis un certain temps, les exactions, assassinats ciblés et brûlures des récoltes sont devenus le quotidien des communautés du Centre. Ils font l’objet de ces atrocités causées par les forces obscurantistes sans foi, ni loi. Ces térroristes qu’on le veuille ou pas, décident du droit de vie ou de...