En fin de semaine dernière après plusieurs jours d’attente, l’homme politique malien Soumaïla Cissé, la Française Sophie Pétronin et deux otages italiens étaient relâchés. Si l’attente a été longue, c’est que les mouvements djihadistes du nord Mali qui les détenaient se sont assurés de la mise à l’abri des quelque 200 personnes libérées en échange. Echange et donc évidemment discussion avec l’état malien qui détenait ces individus proches des djihadistes dans ses geôles. La pratique des échanges de prisonniers est classique mais elle souligne l’existence de négociations entre les rebelles djihadistes et la junte au pouvoir à Bamako. Faut-il négocier avec les djihadistes ? C’est la question du jour.

Pour en débattre : 

Nicolas Normand, ministre plénipotentiaire honoraire, ancien ambassadeur adjoint en Afrique du Sud, et ancien ambassadeur au Maliau Congo Brazzaville et au Sénégal. Auteur du “Grand livre de l’Afrique”, Editions Eyrolles

Lemine OULD M. SALEM, journaliste, documentariste, auteur entre autres des livres “Le Ben Laden du Sahara : sur les traces du djihadistes Mokhtar Belmokhtar”, éditions La Martinière et de” L’histoire secrète du Djihad, D’al-Qaida à l’Etat islamisque, éditions Flammarion

Wassim Nasr, journaliste à France 24, spécialiste des mouvements djihadistes

RFI

MaliwebCrise malienne
En fin de semaine dernière après plusieurs jours d'attente, l'homme politique malien Soumaïla Cissé, la Française Sophie Pétronin et deux otages italiens étaient relâchés. Si l'attente a été longue, c'est que les mouvements djihadistes du nord Mali qui les détenaient se sont assurés de la mise à l'abri des...