Dans un communiqué, en date du lundi 24 janvier, le Gouvernement a exigé le ‘’retrait immédiat’’ du contingent de forces spéciales danoises au sein de la Force « TAKUBA’’ récemment déployé dans notre pays sans ‘’son consentement et sa considération du protocole additionnel applicable aux partenaires d’opération européens ‘’. De son côté, le Danemark a répliqué avec des preuves à l’appui en montrant que son contingent a été déployée suite à un accord avec les autorités maliennes. De manière détaillée, le ministère Danois des Affaires Étrangères a donné le chronogramme du déploiement de sa troupe au sein de la force Takuba.

 

Dans son communiqué, le Gouvernement a dénoncé avec véhémence ce qu’il qualifie de non-sincérité du Royaume du Danemark à coopérer avec notre Pays. C’est pourquoi les autorités ont exigé à la République du Danemark le retrait immédiat de son contingent récemment déployé dans notre pays sans ‘’ son consentement et sa considération du protocole additionnel applicable aux partenaires d’opération européens ‘’, malgré la présente du Danemark au Mali, à travers 90 hommes qui étaient majoritairement des soldats d’élite et des chirurgiens militaires stationnés à Ménaka, dans le nord-est du pays.
L’infiltration des forces spéciales danoises au Mali à travers la Force TAKUBA, ne semble pas une chose à négliger si réellement, on connait la tension depuis quelques mois, entre le Mali et la France, à travers les organisations sous régionales (CEDEAO et l’UEMOA).
Dans son communiqué, le Gouvernement informe qu’il a constaté avec étonnement le déploiement sur son territoire d’un contingent de forces spéciales danoises au sein de la Force « TAKUBA ».
Par ailleurs, le gouvernement explique que ce déploiement est intervenu, « sans son consentement et sans considération du Protocol additionnel applicable aux partenaires d’opération européens devant intervenir au Mali », dans le cadre de la Force « TAKUBA », lequel prévoit la conclusion d’un accord bilatéral entre la République du Mali et les pays partenaires.
« Par conséquent, sans préjudice des relations d’amitié et de coopération fructueuse entre la République du Mali et le Royaume de Danemark, le gouvernement de la République du Mali invite la partie danoise à retirer immédiatement ledit contingent du territoire de la République du Mali », peut-on lire dans le communiqué.
Enfin, le gouvernement a exprimé sa gratitude et ses remerciements à tous ses partenaires intervenant dans le cadre de la lutte contre le terrorisme, tout en leur rappelant la nécessité de l’obtention préalable de l’accord des autorités maliennes avant tout déploiement au Mali.

La réplique du
Danemark
Dans sa réplique, le ministère Danois des Affaires Étrangères a donné le chronogramme du déploiement de leur troupe au sein de la force Takuba. Ledit chronogramme se présente comme suit :
Le 22 octobre 2019, la France adressera au ministère malien des Affaires étrangères une note dite verbale sur la mise en place de la Task Force Takuba dans le cadre de l’opération Barkhane. La note mentionne spécifiquement le Danemark comme membre possible de ce groupe de travail.
Le 27 novembre 2019, le président malien demande au Danemark d’envoyer des troupes danoises à la Task Force Takuba sous le commandement général de l’opération Barkhane.
Le 21 février 2020, la France soumet par note verbale un projet de protocole additionnel permettant aux contributions de troupes non françaises à la Takuba Task Force d’adhérer au SOFA (Status of Forces Agreement) établi par la France. La SOFA fournit le cadre légal pour être présent au Mali.
Le 3 mars 2020, le ministère malien des Affaires étrangères accepte le protocole additionnel.
Le 29 juin 2021, le Danemark adhère au SOFA par notification écrite au Mali et à la France en acceptation de la demande d’assistance du Mali du 27 novembre 2019. Les deux pays en accusent réception le même jour.
Dans le cadre bilatéral il y a eu également un dialogue entre le Mali et le Danemark :
Le 8 avril 2021, l’ambassade du Danemark à Bamako a rencontré le ministre de la Défense Sadio Camarra pour annoncer la contribution danoise à Takuba, sous réserve de l’approbation du Parlement. Le ministre de la Défense a exprimé sa grande satisfaction et sa gratitude pour la contribution danoise à venir et a précisé qu’il considérait la coopération entre les forces maliennes et Barkhane/Takuba comme l’axe principal dans la lutte contre les groupes terroristes dans la région.
Le 23 septembre 2021, le ministre danois des Affaires étrangères a confirmé au ministre malien des Affaires étrangères Diop que la partie danoise prévoyait toujours d’envoyer une contribution danoise à TF Takuba. Diop a exprimé sa grande appréciation pour l’engagement danois au Mali. De plus, un dialogue continu a été instauré entre l’ambassade à Bamako et les autorités maliennes. L’ambassade a entre autres explicitement mentionné la délégation danoise à la Task Force Takuba pour des réunions avec le ministre de la Sécurité et le directeur de la Sécurité d’État.
La contribution de la force danoise a donc été approuvée à la fois par le gouvernement malien précédent et également à d’autres occasions par le gouvernement de transition actuel.

Plus récemment, le Danemark a reçu plusieurs autorisations de survol pour le déploiement de forces à la Force opérationnelle Takuba en janvier. À l’heure actuelle, le permis de survol actuel a été accordé dans la période 16-26. Janvier. Les permis ont été délivrés au Danemark par des organismes maliens relevant respectivement du ministère malien de la Défense et du ministère des Transport.
La lettre de sollicitation du Président IBK
Aussi, nous avons pu obtenir une copie de la lettre du défunt président Ibrahim Boubacar KEITA a dressé à la reine de Danemark sollicitant de l’intervention des soldats de son pays au sein de la Force Takuba.
« La République du Mali lutte depuis de nombreuses années pour la protection de sa population, la sauvegarde et le respect de son intégrité territoriale, menacées par des groupes armés organisés, menant des actions terroristes », rappelait IBK dans sa correspondance.
En dépit de tous les efforts déployés et de l’appui de nos partenaires et alliés, a-t-il poursuivi, la situation sécuritaire du Mali reste toujours fragile et nécessite d’être consolidée. C’est en cela que nous croyons fermement que les immenses efforts que la force française antiterroriste Barkhane déploie, en vue de la stabilisation durable de la situation, demeurent utiles et même indispensables, était-il convaincu.
« A cet égard, Je voudrais solliciter de Votre Gouvernement une assistance militaire et le déploiement d’éléments de Vos forces armées sur le territoire malien, au sein de la Force interarmées multinationale pour les opérations spéciales (Combined Joint Special Operations Task Force – CJSOTF), dénommée Task Force Takuba, placée sous le commandement de la force Barkhane », avait écrit IBK.

Par ailleurs, il a précisé que le statut des éléments des forces armées royales du Danemark déployés sur le territoire malien au sein de la Force Takuba sera fixé par un Accord de statut des forces.

PAR SIKOU BAH

Source : Info-Matin

MaliwebCrise malienne
Dans un communiqué, en date du lundi 24 janvier, le Gouvernement a exigé le ‘’retrait immédiat’’ du contingent de forces spéciales danoises au sein de la Force « TAKUBA’’ récemment déployé dans notre pays sans ‘’son consentement et sa considération du protocole additionnel applicable aux partenaires d’opération européens ‘’....