Le président de la République Ibrahim Boubacar Kéita vient d’accorder la grâce présidentielle à 400 détenus. Ainsi donc ces personnes viennent d’être mises en liberté, parmi ces 400 prisonniers figure le prêcheur Bandiougou Doumbia. Ce leader religieux purgeait une peine de deux ans pour « apologie du terrorisme,  » après ses déclarations en soutien à  Amadou Kouffa,  le chef de la Katiba du Macina. Cette remise en liberté, n’est-elle pas le signe d’une aube nouvelle, dans le dossier du chef de file de l’opposition Soumaila Cissé, enlevé le 25 mars à Saraféré dans le cercle de Nianfunké.

 Pour rappel, c’était à l’occasion d’un meeting de soutien aux déguerpis de N’tabacoro le dimanche 16 février 2020, que le prêcheur Banduiougou Doumbia s’est livré à des injures et malédictions contre le président de la République. Suite à ces propos, il a été arrêté par les éléments de la BJ (brigade judiciaire). Ainsi pour être allé loin dans ces propos tenus contre le président de la République et faire l’apologie du terrorisme tout en invitant la population de Ntabacoro à se rebeller contre les autorités policières, le guide religieux a été traduit devant le tribunal. La justice a rendu son verdict le lundi 09 mars 2020, où il a écopé d’une peine deux ans de prison ferme.

Cette remise en liberté du prêcheur est une lueur d’espoir pour le député réélu à Niafunké. Car un coin de voile vient d’être levé quant à sa probable libération par ses ravisseurs. Si l’on est sait que le chef de file de l’opposition, est entre les mains des ravisseurs du prêcheur Amadou Kouffa de la katiba du Macina. Or, le prêcheur Bandiougou Doumbia est un fervent défenseur du chef de la Katiba de Macina. Ce qui revient à dire que cette remise en liberté de Bandiougou pourrait être l’objet d’un troc pour la remise en liberté du président de l’URD.

 Si l’on part du principe selon lequel, «  qui ne dit mot consent », l’on peut croire à la réalité de ce probable échange. Partant de ce postulat et pour autant que l’on soit simplement humain, l’on peut se réjouir d’une libération prochaine de Soumaila Cissé. Cette libération, si elle venait à se concrétiser dans les jours à venir, aura été le « fruit d’un long processus initié pour préserver sa vie ».

 Cela dit, s’il devrait y avoir un troc pour que le chef de file de l’opposition recouvre sa liberté, ce n’est que salutaire, car au finish ce sont les Maliens qui gagnent. Car le prêcheur Bandiougou Doumbia comme Soumaila Cissé sont donc loin d’être, d’illustres anonymes. De ce point de vue, la libération du prêcheur par une grâce présidentielle et partant d’une mise en liberté probable du député élu à Niafunké n’est pas un épiphénomène. Par là, le Chef de l’Etat vient de réaliser un grand coup. Le temps nous édifiera sur la suite des événements, comme on le dit en anglais « wait and see ! »

Paul Y. N’GUESSAN

Source: Bamakonews

MaliwebCrise malienneSociété
Le président de la République Ibrahim Boubacar Kéita vient d’accorder la grâce présidentielle à 400 détenus. Ainsi donc ces personnes viennent d’être mises en liberté, parmi ces 400 prisonniers figure le prêcheur Bandiougou Doumbia. Ce leader religieux purgeait une peine de deux ans pour « apologie du terrorisme,  » après ses déclarations en...