Le maintien de Me Jean Claude Sidibé comme ministre du gouvernement du Dr Boubou Cissé et sa nomination au ministère de l’emploi et de la formation professionnelle a surpris tous les observateurs avertis du landerneau politique malien. Et pour cause le passage de l’homme au ministère des sports a été un véritable fiasco pour le monde sportif et surtout pour avoir crispé la crise qui sévissait au sein du football malien. Ce n’est pas une surprise de constater aujourd’hui que la méthode de gestion du ministre soit décriée d’où le ras-bol des travailleurs du département.  

Le temps est entrain de donner raison aux observateurs avertis du landerneau politique malien qui avaient exprimé leurs inquiétudes sur la capacité de Jean Claude Sidibé à bien manager0 le ministère de l’emploi et de la formation professionnelle après seulement deux mois et 11 jours de gestion. Pourtant cette nomination de l’ancien président de la fédération malienne de Basket-ball avait été accueillie par les travailleurs du département le 5 mai dernier à la faveur de la formation du gouvernement du Dr Boubou Cissé comme des lendemains meilleurs dont la plupart était contre Amadou Koita. Mais s’ils avaient pris des conseils auprès de leurs collègues du ministère des sports où auprès des fédérations nationales sportives affiliées au ministère, ils n’allaient jamais se réjouir de l’arrivée de celui qui a plongé le sport malien dans le gouffre plus particulièrement dans la crise qui secouait le football malien. Selon nos informations depuis l’arrivée de Jean Claude Sidibé, aucune initiative pour la promotion et la formation professionnelle n’a été prise. Le comble c’est qu’on assiste à des nominations des personnes qui n’ont aucune connaissance sur l’emploi. Rappelons que lors de son passage au département des sports de Décembre 2017 en Avril 2019, on a assisté à toutes sortes de nominations où tous les conseillers sportifs avaient été écartés de la prise de décision pour booster le sport malien. C’est ainsi que des agents de saisie et des simples agents de la DNSEP se sont vus confier les postes juteux du département. Ce qui a conduit à l’endettement du ministère des sports jusqu’à hauteur de près d’un milliard de francs dont plus de 800 millions de francs pour deux agences de voyages. Joint par nos soins, un travailleur sous anonymat en appelle au Président de la république du Mali et à son Premier ministre de leur épargner le calvaire qui se profile à eux. « Notre ministère est différent de celui des sports et de la fédération malienne de Basket-ball. Nous sommes aujourd’hui triste face à la situation désastreuse et si ce ministre devrait rester aussi longtemps que possible, le gouffre de ce département est inévitable et adieu l’emploi et la formation professionnelle ». En tout cas cette grogne n’est pas une surprise pour tous ceux qui connaissent la méthode de gestion de Jean Claude partout où il a servi depuis la banque en passant par la fédération malienne de Basket-ball et le ministère des sports. On comprend mieux pourquoi il a été humilié lors du dernier congrès de la FIBA-Afrique où il a été sèchement battu pour la présidence de la fédération internationale de Basket tenue à Bamako le mois dernier.

Sadou Bocoum   

Source: Mutation 

MaliwebCrise malienneMaliweb Malijet MaliactuPolitique
Le maintien de Me Jean Claude Sidibé comme ministre du gouvernement du Dr Boubou Cissé et sa nomination au ministère de l’emploi et de la formation professionnelle a surpris tous les observateurs avertis du landerneau politique malien. Et pour cause le passage de l’homme au ministère des sports a...