« Les hélicoptères que le Mali a payés sont cloués au sol, faute de maintenance. » C’est en substance les propos qui ont chauffé la bile de tous les maliens, surpris d’apprendre cela du chef suprême des Armées, Ibrahim Boubacar Keita. 

Le dossier est grave, si nos autorités mettaient une once de sérieux dans cette ahurissante affaire une volonté d’aller vers la lumière. S’agit-il de corruption dans cette transaction des avions militaires? 

En tout cas, d’après nos sources, aujourd’hui 16 juillet 2019, l’ancien Chef d’Etat Major de l’armée de l’Air, le général Souleymane Bamba aurait été placé en résidence surveillée. Des éléments de la sécurité seraient présents à son domicile, rapporte notre source. 

On se rappelle, de ses propos dans le journal « Nouvelle-Libération » où ledit général aurait une fois déclaré que « nous avions deux avions cloués au sol et qui ne servent à rien ».

Si de telles déclarations, à l’époque, étaient passées inaperçues, IBK les a vivifiées et confortées chez nos confrères de Jeune-Afrique.

Pour l’heure nous ignorons les tenants et les aboutissants de cet énième sulfureux dossier au compte d’une armée dévouée au combat mais toujours soucieuse de l’acquisition de ses vrais moyens.

Source: Le Figaro du Mali

MaliwebCorruptionCrise malienneMalijet
« Les hélicoptères que le Mali a payés sont cloués au sol, faute de maintenance. » C’est en substance les propos qui ont chauffé la bile de tous les maliens, surpris d’apprendre cela du chef suprême des Armées, Ibrahim Boubacar Keita.  Le dossier est grave, si nos autorités mettaient une once de...