L’ordonnance du juge d’instruction du pôle Économique de Bamako, lui refusant la liberté provisoire, a été confirmée ce mardi 24 mars 2020 par la chambre d’accusation de la Cour d’appel de Bamako.

Le rêve du natif de Niamal (Koumantou) vient à nouveau d’être brisé. Il restera donc en prison le temps des élections législatives, auxquelles il est candidat dans la circonscription électorale de Bougouni sur la liste RPM-URD-MPM. Selon certaines sources proches de l’homme, il serait depuis 72 heures dans une clinique pour des soins.

Source Abdoulaye Koné. .

Source: L’indicateur du renouveau

MaliwebCrise malienneMalijetSociété
L’ordonnance du juge d’instruction du pôle Économique de Bamako, lui refusant la liberté provisoire, a été confirmée ce mardi 24 mars 2020 par la chambre d’accusation de la Cour d’appel de Bamako. Le rêve du natif de Niamal (Koumantou) vient à nouveau d’être brisé. Il restera donc en prison le...