Quelques jours après l’information mise sous presse et sur les réseaux sociaux concernant les négociations entre le gouvernement malien avec deux groupes terroristes, le Gouvernement a brisé le silence à travers un communiqué dans lequel il dément ces allégations.

Dans son communiqué de démenti le Gouvernement de la transition à travers un communiqué du cabinet de la Primature a informé qu’à ce jour aucune organisation nationale ou internationale n’a été mandatée officiellement pour mener une telle activité.           Ce communiqué fait suite à une information largement distillée relative à un processus de négociation entre le gouvernement à travers le Haut Conseil Islamique et les Djihadistes.

« Lorsque le gouvernement jugera opportun d’ouvrir des négociations avec des groupes armés de quelque nature que ce soit, le peuple malien sera informé par les canaux appropriés » a indiqué ce communiqué. Et de  saluer les bonnes volontés qui se sont manifestées pour mener des négociations.

Depuis la publication du communiqué de démenti du gouvernement, l’on peut considérer que cette question de négociations avec les groupes Djihadistes n’est plus d’actualité. Même si, il faut le reconnaître, il y’a eu des rencontres entre le ministère des Affaires religieuses du Culte et des Coutumes et le HCI (Haut Conseil Islamique) à cet effet. Les informations et autres analyses ressorties de ces rencontres, laissent place à celle donnée officiellement par le Gouvernement. C’est ainsi que les choses se passent dans un Etat sérieux, plutôt durant un régime de transition.

Cependant, il faut rappeler seulement que cette question de négociation est l’une des recommandations du Dialogue National Inclusif (DNI) tenu à Bamako en décembre 2019.

Par Maïmouna Sidibé

Source: Le Sursaut

MaliwebCrise malienne
Quelques jours après l'information mise sous presse et sur les réseaux sociaux concernant les négociations entre le gouvernement malien avec deux groupes terroristes, le Gouvernement a brisé le silence à travers un communiqué dans lequel il dément ces allégations. Dans son communiqué de démenti le Gouvernement de la transition à...