Hamad Ahmed, le maire d’Andéraboukane, dans la région de Ménaka, a été accidentellement tué, le lundi 4 février 2019,  vers 05 heures au moment où il se rendait à la Minusma.

Selon l’armée malienne, le véhicule suspect, au bord duquel se trouvait l’élu local et trois autres personnes, en direction du dispositif FAMa n’a pas obtempéré aux sommations. « Ainsi, au regard de l’environnement sécuritaire marqué par des attaques kamikazes, les FAMa, en toute conséquence, ont ouvert le feu sur ledit véhicule. Malheureusement, c’est le maire d’Andéraboukane, monsieur Hamad Ahmed et trois autres personnes qui étaient à bord. Le maire fut mortellement atteint et les trois autres blessés», précise, dans un communiqué, le ministère de la défense.

Mahamat Saleh Annadif , le chef de la MINUSMA a invité « les autorités locales à rapidement initier une enquête qui permettra d’éclaircir les circonstances de ce tragique incident et de dégager les responsabilités. »

Le republicain mali

MaliwebCrise malienneNord-Maliminusma
Hamad Ahmed, le maire d'Andéraboukane, dans la région de Ménaka, a été accidentellement tué, le lundi 4 février 2019,  vers 05 heures au moment où il se rendait à la Minusma. Selon l’armée malienne, le véhicule suspect, au bord duquel se trouvait l’élu local et trois autres personnes, en direction du...