Sur la page Twitter de OCHA Mali, on se rend compte de toute la gravité de la crise malienne à travers les chiffres faisant état du nombre de déplacés internes suite au conflit dit intercommunautaire dans la région de Mopti.

Ces hommes, femmes et enfants ayant fui les exactions dans la cinquième région ont trouvé principalement refuge à Bamako, Sikasso et Zegoua, lit-on sur la page Twitter de OCHA Mali. Dans ces localités, on a pu recenser 324 déplacés internes dont 67 femmes et 165 enfants. Ils sont principalement de Bankass et Koro. Ces déplacés seraient en besoin d’eau, d’abris, d’hygiène, etc.

Source: Le Pays

MaliwebCrise maliennecrise malienne
Sur la page Twitter de OCHA Mali, on se rend compte de toute la gravité de la crise malienne à travers les chiffres faisant état du nombre de déplacés internes suite au conflit dit intercommunautaire dans la région de Mopti. Ces hommes, femmes et enfants ayant fui les exactions dans...