L’exacerbation de la crise au Centre du pays à toutes les raisons de prendre de l’ampleur car un autre plan est en train d’être malicieusement mise en œuvre au Nord dans l’ombre et le silence.

 

Le 9 juin 2019, la CMA pond un communiqué pour justifier et légaliser un de ses multiples crimes commis sur les populations en général et les leaders communautaires en particulier. En effet, le 08 juin 2019, à Douekire, M. Oumar Aboubacar Touré, Maire de la localité a été enlevé par des individus armés. Il sera retrouvé mourant 24 heures après son enlèvement entre Douekire et Goundam. Avant de  rendre l’âme à l’hôpital de Tombouctou, suite à ses blessures. La CMA condamne l’acte mais, « on se sait dans la zone » affirmait un notable qui a échappé à maintes reprises aux représailles de ce groupe de mafias, spécialisé dans les assassinats pour réaliser leur pseudo indépendance. En vérité un il y a un plan malicieusement préparé et mis en œuvre en complicité avec des forces étrangères présentes dans la partie nord du pays. La Coordination des Mouvements de l’Azawad sait que du vivant de certains leaders et responsables du terroir qu’ils appellent Azawad, leur projet ne verra jamais le jour et que leur entêtement risque d’entrainer leur malheur. Inutile de rappeler que c’est la CMA reste l’un des boucs émissaires dans l’invasion du Mali.

Pour parvenir à leur fin, elle élimine systématiquement tous les ténors et les hommes de poids y compris parmi toutes les ethnies du Nord. Cette purge est faite dans une grande complicité. La CMA et ses acolytes sont les seuls et uniques responsables des attaques armées, enlèvements, assassinats, les vols, les viols, braquages et autres cas d’insécurité dans la grande zone. La CMA est en connivence avec tous les grands bandits qui écument la zone. Par conséquent, rien ne peut se faire sans leurs bénédictions et contributions.

Pour se laver les mains et se rendre innocent de ses méfaits, la CMA demande aux autorités régionales de Tombouctou, aux partenaires locaux et au gouvernement d’ouvrir une enquête afin d’identifier, arrêter et punir les auteurs et commanditaires de ce crime, qui ne sont autres qu’eux, selon la majorité des populations de la zone car ce n’est pas la première et seule fois que des actes pareils son commis dans la zone. Il y a moins de trois mois, les éléments de la garde nationale de la localité ont repoussé une attaque dont certains témoignent que  ce sont les éléments de la  CMA qui sont les auteurs.

B.M

LE POINT DU MALI

MaliwebCrise malienneNord-Mali
L’exacerbation de la crise au Centre du pays à toutes les raisons de prendre de l’ampleur car un autre plan est en train d’être malicieusement mise en œuvre au Nord dans l’ombre et le silence.   Le 9 juin 2019, la CMA pond un communiqué pour justifier et légaliser un de...