A Bandiagara, au centre du Mali, un ultimatum est donné depuis ce lundi 17 juin à toute personne appartenant à la communauté peule de quitter la ville avant jeudi 20 juin. La décision qui vient des chasseurs traditionnels ‘‘dozos’’, est prise au sérieux.

 

L’information est confirmée par plusieurs de nos sources selon lesquelles, parmi les personnes ciblées certaines ont déjà commencé à faire leurs bagages dont le sous-préfet lui-même qui porte le nom de famille ‘‘Diallo’’.

Ironie, Maki Koureichi Tall, l’’actuel chef de village de Bandiagara, est de la communauté peule.

Cette décision très triste intervient après les évènements tragiques du 10 juin à Sabane Da qui a touché la communauté dogon. Il urge cependant du côté des plus autorités d’entreprendre des initiatives pour empêcher à tout prix l’exécution de cet ultimatum qui ne fera qu’empirer la situation fragile au centre du pays.

223infos.net avec La Sirène

Source: 223info.net

MaliwebCrise malienne
A Bandiagara, au centre du Mali, un ultimatum est donné depuis ce lundi 17 juin à toute personne appartenant à la communauté peule de quitter la ville avant jeudi 20 juin. La décision qui vient des chasseurs traditionnels ‘‘dozos’’, est prise au sérieux.   L’information est confirmée par plusieurs de nos...