Peur, panique sont entre autres les sensations que connaissent la population de Siracoro-Méguétana. Le mardi 9 janvier, deux jeunes ont arrêté une femme avec sa moto quand elle quittait au marché.

Il ne se passe pratiquement plus une journée sans que des paisibles citoyens ne fassent les frais de cette insécurité chronique dans les quartiers de Bamako. Selon Mme Djittèye Kadiatou Coulibaly, « malgré les dispositions prises par nos autorités, nous assistons toujours à des attaques barbares à main armé dans nos rues. Nous ne savons plus quoi faire. Il est grand temps que le président de la République prenne d’autres mesures sécuritaires pour nous sortir de l’ornière », ajoute-t-elle.

« Cela fait plusieurs fois que les habitants de Sirakoro vivent dans la peur, sur le qui-vive. Je ne comprends pas pourquoi les policiers ne viennent pas faire les patrouilles dans les quartiers périphériques afin de traquer les responsables de ces actes », martèle Seydou Sow.

Adama Diabaté, Stagiaire

L’Indicateur du Renouveau 

MaliwebCrise malienneFaits divers
Peur, panique sont entre autres les sensations que connaissent la population de Siracoro-Méguétana. Le mardi 9 janvier, deux jeunes ont arrêté une femme avec sa moto quand elle quittait au marché. Il ne se passe pratiquement plus une journée sans que des paisibles citoyens ne fassent les frais de cette...