Ce mois de mars qui s’achève a été marqué par une série d’attaques terroristes dans notre pays. Ces attaques qui ont fait des dizaines de morts, des blessés et des dégâts matériels importants ont été perpétrées dans les régions de Gao, Mopti, Ségou, Sikasso et Koulikoro. Cette situation appelle tous les Maliens à la vigilance et à aider les Forces de défense et de sécurité en termes de renseignement. Nous vous livrons un récapitulatif de certaines attaques perpétrées durant ce mois de mars.

 

Attaque contre le poste de Hèrèmakono
Le lundi 1er mars 2021, vers 3 heures du matin, le poste frontalier de Hèrèmakono, situé entre le Burkina et le Mali et à une trentaine de Kilomètres de Sikasso, a été la cible d’une attaque menée par des hommes armés. Le bilan fait état d’un militaire et d’un civil tués et des blessés. Aussi, les bureaux et plusieurs véhicules ont été incendiés par les assaillants.
Attaque contre la Gendarmerie de San
Le 3 mars, la Gendarmerie de San a été la cible d’une attaque terroriste. Kéfassan DEMBELE, le chef de de la brigade territoriale de San qui avait été gravement blessé a succombé à sa blessure à l’hôpital Nianankoro Fomba de Ségou, le jeudi 04 mars. Le bilan de cette attaque terroriste fait également état de quatre véhicules et deux motos incendiés, un ordinateur portable endommagé ainsi que des documents détruits. Le gouverneur de la Région de San, le colonel Ousmane SANGARE, accompagné des autorités administratives et politiques, s’est rendu sur les lieux de l’attaque. Après avoir condamné cette attaque terroriste et barbare, le colonel SANGARE a invité les éléments de sécurité à se donner la main pour empêcher, désormais, ce genre de situation. « Nous ne sommes pas protégés parce que nous ne connaissons pas l’identité de l’ennemi qui est en face. C’est un combat asymétrique où seules la vigilance et la collaboration entre tous les segments de la sécurité peuvent nous permettre de vaincre l’ennemi », a affirmé le gouverneur avant d’inviter la population à participer à sa propre sécurité en donnant des informations utiles aux forces de défense et de sécurité.
33 soldats tués à Tessit
Le lundi 15 mars, un convoi de l’Armée malienne est tombé dans une embuscade à Tessit, cercle d’Ansongo, dans la région de Gao. Le bilan est très lourd. Au moins 33 militaires ont été tués. La relève d’une escorte des FAMa est tombée dans une embuscade tendue par une centaine d’hommes venus à moto et à bord de véhicules pick-up, lourdement armés à Tessit, dans la région de Gao. Après l’attaque, le bilan n’a cessé de s’aggraver suite à un ratissage de la zone. Le dernier bilan officiel fait était de 33 morts et 14 blessés.
Le poste de Police de Médina-Coura attaqué
Le jeudi 25 mars 2021 aux environs de 19h, le poste de police de Médina-Coura (Mopti) a fait l’objet d’une attaque armée. Selon des sources locales, cette attaque a été opérée par des individus armés non identifiés. Après leur forfait, ils ont rebroussé chemin. Le bilan est d’un mort et trois blessés, dont un civil.
Cette attaque est intervenue une semaine après la visite du Premier ministre de transition, Moctar OUANE, dans la région de Mopti. Une visite au cours de laquelle le chef du gouvernement a largement discuté avec toutes les forces vives de la région sur les questions de sécurité et de développement.
Un Gendarme tué à
Mandiakuy
Un Gendarme a été tué, le samedi 27 mars, dans une attaque menée par des hommes armés non identifiés à Mandiakuy, dans la région de Ségou. C’est vers 08h30 que la Brigade Territoriale de Mandiakuy a été attaquée par des terroristes ayant infiltré les forains. Un gendarme a été tué et des pertes en matériels ont été enregistrées. C’était la troisième attaque armée enregistrée dans le centre de notre pays en moins d’une semaine.
Attaque du poste de Gendarmerie de Nèguèla
Hier mardi 30 mars, le poste de Gendarmerie de Nèguèla a fait l’objet d’attaque ciblée. Selon des sources locales, des hommes armés non identifiés ont attaqué le poste de Gendarmerie de Nèguèla qui se trouve à 40 km de Kati. Les assaillants ont saccagé le poste et incendié des véhicules.

Attaque de Tièré
Ce jour Mercredi, 31 mars 2021 vers 10h45 au cours d’une patrouille de reconnaissance offensive dans le secteur de Danderesso, un véhicule des FAMa de la Région Militaire n° 8, a sauté sur un EEI (Engin Explosif Improvisé). L’événement s’est produit à l’entrée du village de Tièré région de Koutiala . Le bilan fait état de 2 deux blessés graves et le véhicule complètement endommagé.

Rassemblés par MODIBO KONE

Source : INFO-MATIN

MaliwebCrise malienne
Ce mois de mars qui s’achève a été marqué par une série d’attaques terroristes dans notre pays. Ces attaques qui ont fait des dizaines de morts, des blessés et des dégâts matériels importants ont été perpétrées dans les régions de Gao, Mopti, Ségou, Sikasso et Koulikoro. Cette situation appelle...