La ville-garnisons de Kati est devenue, depuis le 18 août 2020, la capitale politique du Mali. C’est de là-bas, en hauteur, que le pays est désormais géré. Les décisions y sont prises et les visites sont effectuées à toute heure. «Le CNSP reçoit tard le soir, souvent, même, jusqu’au petit matin», rapportent les populations de Kati qui constatent des va-et-vient incessants de grosses voitures en provenance de Bamako.

La plupart, selon un membre du CNSP, viennent en experts et agissent comme tels ou se transforment en experts dès qu’ils sont en face de nous. Notre interlocuteur, visiblement très déçu du comportement de certains de nos compatriotes, nous explique que la plupart des visiteurs viennent «vendre» leurs services dans tel ou tel domaine. Certains proposent de les introduire auprès de chefs d’Etat de la sous-région. Sans oublier ceux qui, au début, sont venus leur dire «simplement ce dont ils ont besoin» et qui ont tous été éconduits. Purement et simplement !

Source : Nouvelle Libération

MaliwebCrise malienne
La ville-garnisons de Kati est devenue, depuis le 18 août 2020, la capitale politique du Mali. C’est de là-bas, en hauteur, que le pays est désormais géré. Les décisions y sont prises et les visites sont effectuées à toute heure. «Le CNSP reçoit tard le soir, souvent, même, jusqu’au...