Selon le rapport de la mission d’enquête de la Minusma sur les exactions commises à Koulogon, le 1er janvier dernier, il y a moins cent soixante-treize (173) cases et cinquante-neuf à soixante-un (59 des 61) greniers, volontairement incendiés ou pillés.


A noté aussi que la zone a toujours du mal a trouvé son calme et les populations demeurent encore dans l’inquiétude. Le mardi 29 janvier, 42 femmes et leurs enfants se sont réfugiés à Koro en fuyant les conflits intercommunautaires à Gonogourou dans la Commune de Diankabou. Selon des témoins sur place, ces déplacés manquent de tout.

 

Source: Le Point

MaliwebCrise malienneminusma
Selon le rapport de la mission d’enquête de la Minusma sur les exactions commises à Koulogon, le 1er janvier dernier, il y a moins cent soixante-treize (173) cases et cinquante-neuf à soixante-un (59 des 61) greniers, volontairement incendiés ou pillés. A noté aussi que la zone a toujours du mal...