La ministre française des Armées a annoncé à l’AFP que le numéro deux d’une organisation djihadiste reliée à Al-Qaïda* avait été éliminé au Sahel.

Le Marocain Abou Abderahman al Maghrebi, alias Ali Maychou, considéré comme le numéro deux et leader religieux du Groupe de soutien à l’islam et aux musulmans (GSIM), organisation djihadiste reliée à Al-Qaïda*, a été tué par les forces françaises au Mali début octobre, a annoncé mardi à l’AFP la ministre française des Armées, Florence Parly.

Le djihadiste a été tué «dans la nuit du 8 au 9 octobre» sur le sol malien en coordination avec les forces maliennes et un soutien américain, a-t-elle précisé dans l’avion qui la ramenait d’une tournée dans plusieurs pays de la région du Sahel, où quelque 4.500 militaires français sont déployés dans le cadre de l’opération anti-djihadiste Barkhane.

Source: sputnik news

MaliwebAfriqueCrise malienneInternational
La ministre française des Armées a annoncé à l'AFP que le numéro deux d'une organisation djihadiste reliée à Al-Qaïda* avait été éliminé au Sahel. Le Marocain Abou Abderahman al Maghrebi, alias Ali Maychou, considéré comme le numéro deux et leader religieux du Groupe de soutien à l'islam et aux musulmans...