Le candidat de La France Insoumise (LFI), Jean-Luc Mélenchon a animé un meeting à Nantes ce dimanche 16 janvier au Parc des expositions. Celui-ci s’est directement adressé à Emmanuel Macron qui selon lui n’a jamais évoqué la guerre au Mali à l’Assemblée nationale française. Pour le candidat, cette guerre coûte 2 millions d’euros par jour, elle la plus chère que la France est faite.
Jean-Luc Mélenchon s’est prononcé sur la guerre au Mali pendant son meeting à Nantes. En effet, le candidat de La France insoumise a estimé cette question n’a jamais été évoquée l’Assemblée nationale française. « A qui a-t-on demandé de faire la guerre du Mali une fois à l’Assemblée nationale ? Et depuis 8 ans nous y sommes sans en avoir discuté une seule journée ni voté une seule fois », a-t-il déclaré.

« Cela nous coûte 2 millions d’euros par jour. C’est la guerre la plus chère que la France est faite depuis la guerre d’Algérie. Il y en a pour 5 milliards qui si nous les avions distribués aux gens qui se trouvent là-bas auraient davantage pacifié la population que tous les bombardements qu’on a pu faire », a-t-il fait savoir devant un parterre de militants.
« Et n’aurions pas perdu chacun des nôtres sans compter les victimes civiles qu’on ne compte jamais et qui sont non moins nombreuses », a-t-il ajouté par la suite. Pour rappelle plus de 5100 soldats français sont déployés dans le cadre de l’opération Barkhane, Par ailleurs, l’armée française a enregistré plusieurs pertes au Mali et au Sahel. De fait, à la date du 17 janvier 2022, ce sont 57 militaires (56 hommes et 1 femme), dont 8 officiers, 3 officiers mariniers, 17 sous-officiers et 29 militaires du rang qui y ont perdu la vie.
Prince Beganssou

Source: africa soir

MaliwebCrise malienneMalijet
Le candidat de La France Insoumise (LFI), Jean-Luc Mélenchon a animé un meeting à Nantes ce dimanche 16 janvier au Parc des expositions. Celui-ci s’est directement adressé à Emmanuel Macron qui selon lui n’a jamais évoqué la guerre au Mali à l’Assemblée nationale française. Pour le candidat, cette guerre coûte 2 millions...