Depuis au moins une dizaine de jours, l’on semble assister à une intensification  des attaques terroristes au centre et au sud du pays avec toujours le même mode opératoire et provoquant  des meurtres et des dégâts matériels importants.

 

De Bandiagara ville à la commune de Kani Bonzo en passant par Bankass ou  Hèrèmakono, au moins une quinzaine de morts (militaires ou civils) sont à déplorer.

A ces attaques s’ajoutent celle de San perpétrée dans la nuit  du mardi 2 mars  avec d’importants dégâts  matériels enregistrés.

Lire la suite dans l’Indépendant

Source : l’Indépendant

MaliwebCrise malienne
Depuis au moins une dizaine de jours, l’on semble assister à une intensification  des attaques terroristes au centre et au sud du pays avec toujours le même mode opératoire et provoquant  des meurtres et des dégâts matériels importants.   De Bandiagara ville à la commune de Kani Bonzo en passant...