dioncounda traore president interimaire mali retour soin france avion presidentiel aeroport senou ortm micro interviews

Le président PI Dioncounda Traoré, (photo archives)

La promotion du capitaine Amadou Sanogo au grade de Général de corps par une volonté d’aller vers la réconciliation, a déclaré à Ouagadougou vendredi, en marge de sa visite au Burkina Faso, le président malien par intérim, Dioncounda Traoré.

 

A la question d’un journaliste de savoir si la promotion de celui (ex capitaine Sanogo) qui aurait contribué à l’enlisement de la crise au Mali n’est pas une prime à l’impunité, Dioncounda Traoré a répondu : « Je pense plutôt le contraire », ajoutant qu’il ne faut pas chercher « à remuer le couteau dans la plaie ».

 

Pour lui, il faut oublier le passé et pardonner. « Nous sommes à un stade où il ne faut pas chercher à compliquer les choses, un stade où il faut pardonner et se lancer résolument vers l’avant », a-t-il soutenu.

 

Le président intérimaire estime également que ce pardon est nécessaire à la réconciliation.

 

« Quand on n’est pas capable de pardonner, on n’est pas capable d’aller vers la paix », a indiqué Dioncounda Traoré.

 

Du reste, il trouve que le désormais ex-capitaine Amadou Sanogo a des droits et des devoirs comme tout Malien.

Le président par intérim du Mai explique qu’il devrait « régler certaines questions définitivement » avant l’arrivée aux affaires du nouveau président.

 

Le Président Dioncounda a effectué la visite au Burkina Faso pour remercier le Président du Faso, Blaise Compaoré a qui une distinction a été remise pour ses efforts dans la résolution de la crise malienne, en tant que médiateur de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO).

 

ALK/of/APA

FADILACrise malienneMali actuamadou haya sanogo
Le président PI Dioncounda Traoré, (photo archives) La promotion du capitaine Amadou Sanogo au grade de Général de corps par une volonté d’aller vers la réconciliation, a déclaré à Ouagadougou vendredi, en marge de sa visite au Burkina Faso, le président malien par intérim, Dioncounda Traoré.   A la question d’un journaliste...