La crise qui secoue le Mali n’est pas prête de s’achever. À en croire les dernières déclarations de l’Imam Dicko, la visite des présidents Macky Sall, Alassanne Ouattara, Muhammadu Buhari, Nana Akufo-Addo et Mahamadou Issoufou n’aura pas servi à grand-chose. Le Mouvement du 5 Juin – Rassemblement des Forces Patriotiques (M5-RFP) est resté de marbre aux négociations voulant semble-t-il, coûte que coûte le départ du président Ibrahim Boubacar Kéita.

« Pas du tout. On ne nous a rien dit que je puis comprendre. Je voulais vraiment le dire très sincèrement. Nous sommes un peuple debout. Nous ne sommes pas un peuple soumis ou résigné... Je préfère mourir martyr que de mourir traître. Les jeunes gens qui ont perdu leur vie ne l’ont pas perdu pour rien. Et si ce qu’on nous a dit, c’est pour ça qu’on nous a réunis, je crois que rien n’a été fait pour le moment. » a répondu le célèbre Imam à la question de savoir si les choses avaient évolué.

Pour rappel, la situation au Mali est explosive depuis les récentes élections. Le président IBK est confronté depuis à une révolte populaire que rien ne semble calmer. Les présidents envoyés par la CEDEAO viennent ainsi une nouvelle fois d’échouer et c’est donc toujours le statu quo dans le pays.

 

Source: lanouvelletribune

MaliwebCrise maliennemaliweb netSociété
La crise qui secoue le Mali n’est pas prête de s’achever. À en croire les dernières déclarations de l’Imam Dicko, la visite des présidents Macky Sall, Alassanne Ouattara, Muhammadu Buhari, Nana Akufo-Addo et Mahamadou Issoufou n’aura pas servi à grand-chose. Le Mouvement du 5 Juin – Rassemblement des Forces Patriotiques (M5-RFP)...