Le numéro deux de la Katiba Macina, Ousmane Sidibé dit “Bobala”, a été tué par l’armée malienne lors d’une offensive effectuée le 12 janvier dans le centre du pays, ont annoncé dimanche les Forces armées maliennes (FAMa) sur leur site officiel.

La Katiba Macina, également appelée Front de libération du Macina, est une unité combattante djihadiste qui est apparue en janvier 2015 dans le centre du Mali.

“Les FAMa, dans leurs offensives contre les groupes armés terroristes (GAT), ont procédé le 12 janvier 2022 à des frappes aériennes dans les zones de Sama, Sosso et Logori dans le cercle de Bankass (centre du pays) ayant fait plusieurs morts, dont le numéro deux de la Katiba Macina, Ousmane Sidibé dit Bobala”, précise le site.

Dans le cadre ses manœuvres offensives, l’opération “KELETIGUI” a également procédé samedi à la destruction de deux bases logistiques terroristes dans la localité d’Alatona, toujours dans le centre du pays.

Le bilan de cette offensive est de neuf terroristes tués et deux véhicules terrestres équipés de mitrailleuses calibre 12,7 mm détruits. L’armée a aussi récupéré 57 téléphones portables, plusieurs armes et 1,5 tonne d’engrais servant à la fabrication de mines artisanales.

“Cette zone servait de bases de regroupement pour les terroristes qui procédaient régulièrement au harcèlement des populations dans le secteur de Diabaly en les empêchant de vaguer à leurs occupations agropastorales et en incendiant les champs”, ont ajouté les FAMa dont un élément a été blessé au cours de l’opération.

Depuis 2012, le Mali est confronté à une profonde crise multiforme aux niveaux sécuritaire, politique et économique.

Source: Agence de presse Xinhua

MaliwebCrise malienne
Le numéro deux de la Katiba Macina, Ousmane Sidibé dit “Bobala”, a été tué par l’armée malienne lors d’une offensive effectuée le 12 janvier dans le centre du pays, ont annoncé dimanche les Forces armées maliennes (FAMa) sur leur site officiel. La Katiba Macina, également appelée Front de libération du...