En visite ce lundi chez Airbus Helicopters à Marignane, la ministre des Armées doit donner un coup d’accélérateur au programme de remplacement des vieux hélicoptères des armées par la version militaire du tout dernier né d’Airbus Helicopters, le H160. L’hélicoptère interarmées.

A Marignane sur le site de fabrications des hélicoptères d’Airbus, la chaîne d’assemblage final du  H160, le tout dernier modèle d’Airbus dans la gamme des appareils de taille moyenne, est prête. Fini les méthodes artisanales, la fabrication du nouvel hélicoptère d’Airbus, qui attend sa certification par les autorités européennes avant la fin de l’année, est conçue par « stations » de montage à la manière de l’industrie automobile. Outre sa rapidité, maniabilité, etc.. le H160 est ainsi élaboré comme un super kit de 1.000 pièces contre 4.000 pour un hélicoptère de la même taille de la génération précédente, comme le Dauphin. Résultat, l’appareil sera assemblé en cinq semaines pour un coût divisé par deux, par rapport aux hélicoptères équivalents du passé. Dans sa version civile, mais aussi bientôt dans sa version militaire…Lire la suite sur lesechos.FR

MaliwebAfriqueCrise malienneInternational
En visite ce lundi chez Airbus Helicopters à Marignane, la ministre des Armées doit donner un coup d'accélérateur au programme de remplacement des vieux hélicoptères des armées par la version militaire du tout dernier né d'Airbus Helicopters, le H160. L'hélicoptère interarmées. A Marignane sur le site de fabrications des hélicoptères...