Les groupes terroristes voulaient profiter du 20 janvier, jour de fête de l’Armée, pour lui infliger une attaque lâche et barbare en s’attaquant à l’un de ses check-points vers la sortie Est d’Ansongo sur la route de Ménaka. Mal leur en a pris. Les FAMa ont violemment riposté face à cet assaut, repoussant les assaillants qui ont fini par se retirer. L’un d’eux a été abattu. Des armes et munitions ont aussi été abandonnées par les assaillants en fuite.

 

Un détachement a aussitôt été envoyé sur l’axe reliant Ansongo à Ménaka, une zone de prédilection de l’Organisation Etat islamique du Grand Sahara (EIGS). Cette organisation terroriste constitue la plus grande menace sur la zone des trois frontières du Mali, du Burkina Faso et du Niger.

A.DIARRA

Source : l’Indépendant

MaliwebCrise malienneNord-Mali
Les groupes terroristes voulaient profiter du 20 janvier, jour de fête de l’Armée, pour lui infliger une attaque lâche et barbare en s’attaquant à l’un de ses check-points vers la sortie Est d’Ansongo sur la route de Ménaka. Mal leur en a pris. Les FAMa ont violemment riposté face...