Le Directeur général de la Protection civile du Mali, le Colonel-major Seydou Doumbia, a animé, le 31 décembre dernier, une conférence de presse pour éclairer la lanterne des journalistes sur le recrutement 2019 et donner le bilan des interventions de la protection civile sur toute l’étendue du territoire national.

La protection civile malienne change de visage. En plus d’avoir innové dans son mode recrutement, elle devient plus efficace dans les interventions. C’est en tout cas ce qu’a déclaré le colonel-major Seydou Doumbia lors d’une rencontre avec les hommes de médias, le 31 décembre dernier.

Cela fait deux ans successifs que la Protection civile du Mali a changé le mode de recrutement de ses agents. En effet, elle a opté pour le recrutement déconcentré, un recrutement fait entièrement dans les régions et conduit exclusivement par les directeurs régionaux. Ce mode de recrutement est, selon le colonel-major Seydou Doumbia, très efficace et très accéléré. Les dossiers de candidature sont, à ses dires, recevables même dans les postes routiers.

Pour le recrutement de la promotion 2019, le DG de la Protection civile a affirmé qu’ils ont, sur toute l’étendue du territoire national, enregistré 226 226 dossiers, dont 17 790 à Bamako. C’est 18 722 des 226 226 qui ont été retenus. Après vérification par le Centre du traitement des données de l’état civil (Ctdec), 11 498 candidats ont été retenus valables. À en croire l’officier supérieur, sur les 11 498 candidats qui ont été soumis aux visites corporelles, c’est 8 832 qui ont été admis. Des milliers ont échoué lors des épreuves sportives. Aux dires du colonel-major Doumbia, 1 397 candidats ont été retenus pour la dernière épreuve : la visite médicale. Au même moment, selon le conférencier, la Direction générale de la protection civile enquêtera sur l’authenticité des diplômes de ces candidats retenus. Le quota total prévu pour la promotion 2019 est 500.

Selon lui, les éléments de la Protection civile ont fait des milliers d’interventions partout à travers le Mali au cours de 2019. Les victimes d’accidents de circulation, d’effondrements de maisons, d’inondations, de naufrages …toutes ont été secourues par les agents de la Protection civile. “En 2019, nous avons fait 23 005 sorties au cours desquelles nous avons enregistré 28 863 victimes, dont 24 463 blessés et 1 266 morts. Il y a des victimes d’accidents, d’inondations, de malaises à domicile, d’effondrements de maisons…”, a déclaré le directeur général de la Protection civile, le Colonel-major Seydou Doumbia. Il déplore que les victimes de 2019 soient plus nombreuses que celles de 2018 où il y a eu 1 096 morts.

A ses dires, le plus grand nombre des interventions concerne les accidents de circulation. “À l’analyse de ces différentes sorties, nous avons constaté que ce sont les accidents de circulation qui sont prédominants”, a-t-il précisé.

A le croire, il est important de préciser que les interventions faites dans la nuit du 31 décembre 2019 ne font pas partie des 23 005. Les victimes ne font non plus pas partie des 28 863 cas.                                                                                                      Boubacar PAÏTAO

Source: Aujourd’hui-Mali

MaliwebCrise malienne
Le Directeur général de la Protection civile du Mali, le Colonel-major Seydou Doumbia, a animé, le 31 décembre dernier, une conférence de presse pour éclairer la lanterne des journalistes sur le recrutement 2019 et donner le bilan des interventions de la protection civile sur toute l’étendue du territoire national. La...