La recherche de financement, c’est une des préoccupations des chefs d’Etat du G5 Sahel pour assurer un fonctionnement pérenne de l’organisation. Ce matin le président malien IBK a rappelé qu’à ce stade, le compte n’y était pas. 294 millions d’euros seulement ont été mobilisés sur les 450 qu’attendent les pays membres du G5.

Pourquoi l’organisation n’attire-t-elle pas plus de fonds ? Pourquoi les partenaires des pays sahéliens sont-ils frileux à investir dans la force du G5 ?
Notre journaliste a posé ces questions à Mathieu Pellerin, chercheur au Centre Afrique de l’IFRI, l’institut français pour les relations internationales.

RFI

MaliwebAfriqueCoopérationCrise malienne
La recherche de financement, c’est une des préoccupations des chefs d’Etat du G5 Sahel pour assurer un fonctionnement pérenne de l’organisation. Ce matin le président malien IBK a rappelé qu’à ce stade, le compte n’y était pas. 294 millions d’euros seulement ont été mobilisés sur les 450 qu’attendent les pays...