La visite de cinq jours effectuée par le Premier ministre Dr Boubou Cissé est saluée par les populations des localités visitées, qui croient en les actions et aux annonces faites par l’autorité centrale du Mali.

Le Premier ministre a regagné Bamako le lundi 8 juillet dernier matin après une visite de cinq jours dans la région de Mopti. Ce déplacement pour parer à l’urgence humanitaire, conséquence directe de la crise sécuritaire, a une autre connotation, celle d’accélérer le renforcement du dispositif sécuritaire, ainsi que le déploiement de l’administration pour améliorer l’accès aux services sociaux de base des populations de cette région.

A Koro, Bankass, Bandiagara, Hombori et Douentza, la délégation du PM a prêté une attention particulière aux Maliens qui subissent de front les affres des attaques barbares. Elle s’est rendue dans des camps de déplacés ainsi que dans plusieurs garnisons militaires pour leur apporter l’écoute, le soutien et le réconfort de l’Etat. Il a ainsi visité le centre d’enregistrement des déplacés, le dispensaire prévu pour leur prise en charge sanitaire ainsi que l’école ouverte pour la scolarité des enfants qui sont au nombre de 137 enfants dont 73 filles.

Concomitamment, pour parer au risque de famine associée à la période de soudure, le Premier ministre a procédé au lancement d’une vaste opération d’urgence de distribution de près de 8000 tonnes de vivres au profit des populations affectées des régions de Mopti et de Ségou. Cette opération organisée par le Commissariat à la Sécurité alimentaire dans le cadre du Plan de sécurisation intégré des régions du centre (PSIRC) concerne tous les arrondissements de tous les cercles de la région de Mopti et de Ségou.

Les populations de la cinquième ont a exprimé toute leur satisfaction pour la distribution gratuite d’une centaine de tonnes de céréales destinée à leur commune et pour le déploiement des militaires supplémentaires.

Par ailleurs, Dr Boubou Cissé a eu des échanges avec le commandement militaire pour discuter avec lucidité des enjeux de la sécurisation de la première région militaire du Mali en termes d’effectifs. Un point a été fait en particulier sur l’opération DAMBE qui vise essentiellement à instaurer un environnement de stabilité, pré requis au retour des populations déplacées et à la normalisation de la vie socio-économique.

Le Premier ministre, très intéressé par les défis rencontrés par les jeunes, moteur de développement de la région et du pays a présidé le lancement des concertations régionales de la jeunesse, et une conférence des cadres de la région pour améliorer le dialogue, la fraternité, la cohésion sociale et briser le cycle infernal d’attaques qui compromet la stabilité et le développement de la région.

La présence de la délégation gouvernementale conduite par le Premier ministre ainsi que des notabilités, favorisera le dialogue inclusif indispensable à la restauration du revivre ensemble et de la paix dans les régions du centre et au Mali en général.

D.C.A

Source: Le Soft

MaliwebCrise maliennemaliwebPolitique
La visite de cinq jours effectuée par le Premier ministre Dr Boubou Cissé est saluée par les populations des localités visitées, qui croient en les actions et aux annonces faites par l’autorité centrale du Mali. Le Premier ministre a regagné Bamako le lundi 8 juillet dernier matin après une visite...