En marge de l’audience qu’il a accordée au bureau du Conseil national de la jeunesse le mardi dernier, le président de la République Ibrahim Boubacar Kéïta a condamné avec véhémence la récente attaque du village d’Ogossagou, qui avait été visé l’année dernière par une chevauchée meurtrière des groupes armes armés terroristes ayant fait plus de 160 morts selon de nombreuses sources.

“Le crime perpétré à Ogossagou une seconde fois doit être rejeté et condamné sans réserve… Tous les auteurs de ces crimes sur Ogossagou, Koulongo, Sobane-Da et d’ailleurs seront recherchés et traduit Inch Allah devant les juridictions maliennes. Et ça commencé le Pôle anti-terroriste est à l’œuvre, notre justice travaille d’arrache-pied. Il faut que le droit soit dit. Ni vengeance ni état d’âme. Dura lex sed lex”, a soutenu le président de la République tout en qualifiant ces nouveaux massacres d’inqualifiables.

Avant d’ajouter que tous ceux qui sont impliqués dans ces crimes à savoir les auteurs et les commanditaires ne seront épargnés.

“Les commanditaires de ces crimes, il y en a à Bamako ici. Ils tirent les ficelles. Ils se croient à l’abri. Ils ne seront pas épargnés par la justice Inch Allah”, a promis le président sur le ton menaçant.                                                                 

Kassoum Théra

Source: Aujourd’hui Mali

Vida vidaCrise malienne
En marge de l’audience qu’il a accordée au bureau du Conseil national de la jeunesse le mardi dernier, le président de la République Ibrahim Boubacar Kéïta a condamné avec véhémence la récente attaque du village d’Ogossagou, qui avait été visé l’année dernière par une chevauchée meurtrière des groupes armes...