Des casques bleus des Nations Unies au Mali ont été déployés près de la frontière avec la Mauritanie pour soutenir l’armée malienne à la suite d’une récente attaque dans laquelle 20 membres des forces gouvernementales ont été tués, a annoncé lundi un porte-parole de l’ONU.

 

Le chef de la mission, Mahamat Saleh Annadif, a réitéré l’engagement de l’organisation mondiale à soutenir la paix et la stabilité au Mali, a déclaré Stéphane Dujarric, porte-parole du secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres.

Sur Twitter, M. Annadif a condamné l’attaque de dimanche, la qualifiant de « lâche » et a présenté ses condoléances aux familles endeuillées, souhaitant également un prompt rétablissement aux blessés, a ajouté le porte-parole.

Bien qu’aucune faction n’ait revendiqué l’attaque, des informations disponibles ont indiqué qu’il y avait des indices selon lesquels des djihadistes liés à Al-Qaïda seraient à l’origine de l’attaque, puisque des attaques similaires ont déjà été organisées par eux dans les régions occidentales du Mali. F

Source : Agence de presse Xinhua
MaliwebCrise malienne
Des casques bleus des Nations Unies au Mali ont été déployés près de la frontière avec la Mauritanie pour soutenir l’armée malienne à la suite d’une récente attaque dans laquelle 20 membres des forces gouvernementales ont été tués, a annoncé lundi un porte-parole de l’ONU.   Le chef de la mission,...