La rumeur courait depuis trois jours sur les réseaux sociaux de la prétendue neutralisation de Ba Ag Moussa par l’armée française, un influent cadre d’Al-Qaïda au Maghreb islamique. Mais début de matinée du vendredi 13 novembre 2020 via un communiqué, l’armée française confirme la mort du terroriste.

 

L’annonce a été faite par la ministre française des Armées, Florence Parly via son compte twitter où elle explique que « Les forces armées françaises ont neutralisé un haut cadre d’Al-Qaïda, ce 10 novembre au Mali. Je félicite nos militaires pour ce succès qui prive Iyad Ag Ghali d’un de ses principaux adjoints. Leur engagement, leur courage et leur abnégation nous rendent forts et fiers».

Cette annonce de Parly vient confirmer les rumeurs qui  enflaient depuis quelques jours sur les réseaux sociaux et même dans des journaux de la place sur la mort de Bah Ag Moussa. Cette opération qui a permis de neutraliser Bah Moussa mardi dernier s’est déroulée dans la région de Ménaka, dans zone dite des trois frontières Mali-Burkina-Niger, où la totalité des opérations conjointes Barkhane-FAMa et G5 Sahel sont concentrées sur lutte contre le terrorisme.

C’était une opération de très haut niveau qui a engagé de gigantesques moyens de renseignements ainsi qu’un dispositif d’interception composé de quatre hélicoptères et plusieurs drones ont été mobilisés mais aussi une quinzaine de commandos de la force Barkhane qui ont été déposés au sol pour mener à bien cette opération de grande envergure.

Á moins d’un mois de la date anniversaire du sommet de Pau, qui a validé en janvier un renforcement de l’opération Barkhane de  600 hommes supplémentaires et une densification de ses opérations, l’armée française accentue encore sa pression sur les groupes armés.

Rappelons que Bah Ag Moussa a déserté l’armée malienne en 2012 pour rejoindre la rébellion et fonder avec Iyad Ag Ghali le groupe djihadiste Ansar Eddine, devenu le GSIM à la faveur d’une fusion avec Al-Qaïda au Maghreb islamique (AQMI) et d’autres groupes islamistes sa mort est un coup dure pour son mentor Iyad Ag Ghali.

Ousmane M. Traoré

(Stagiaire)

SourceMali Tribune

MaliwebCrise malienne
La rumeur courait depuis trois jours sur les réseaux sociaux de la prétendue neutralisation de Ba Ag Moussa par l’armée française, un influent cadre d’Al-Qaïda au Maghreb islamique. Mais début de matinée du vendredi 13 novembre 2020 via un communiqué, l’armée française confirme la mort du terroriste.   L’annonce a été...