Des hommes armés à moto, vêtus d’un costume de chasseurs traditionnels appelés Dozos, ont attaqué le village de Siba, dans le centre du Mali, tuant 13 hommes et une fille, selon l’ONU.

Des hommes armés à moto, vêtus d’un costume de chasseurs traditionnels appelés Dozos, ont attaqué le village de Siba, dans le centre du Mali, tuant 13 hommes et une fille, selon l’ONU.

Quatorze personnes ont été tuées et deux blessées jeudi dans une attaque contre un village peul au centre du Mali, selon l’ONU, dans un épisode apparent de violence ethnique.

Le chiffre, tiré d’un rapport de l’ONU sur l’incident, révise un bilan antérieur de 15 morts donné par un responsable de la sécurité et rapporté par l’agence de presse AFP.

Selon le rapport, des hommes armés à moto, portant le costume de chasseurs traditionnels connus sous le nom de Dozos, ont attaqué le village peul de Siba aux petites heures du jeudi matin.

Ils ont tiré sur des villageois avec des fusils de chasse et incendié des maisons. Treize hommes et une fille sont morts dans l’attaque, tandis que deux personnes ont été blessées et du bétail a également été volé.

Le responsable de la sécurité, qui a demandé l’anonymat, a déclaré que certaines victimes avaient la gorge tranchée dans leur sommeil.

Des villageois terrifiés ont enterré les morts jeudi, a déclaré un enseignant local à l’AFP.
Des tensions existent entre les villageois majoritairement peuls de Siba et le village voisin de Synda, qui est principalement habité par des chasseurs traditionnels dogons, existe depuis un certain temps, selon le rapport.

Mercredi , certains villageois de Synda ont eu leur bétail a ajouté le rapport, citant des sources locales, lors d’un incident imputé aux Peuls.

Les affrontements meurtriers entre les Peuls et les groupes ethniques sédentaires Bambara et Dogon ont augmenté.
Environ 160 Peuls sont morts en mars de l’année dernière à Ogossagou, près de la frontière avec le Burkina Faso, dans un massacre imputé à une milice Dogon.

En juin, environ 75 Dogons ont été tués dans les villages de Sobane Da, Gangafani et Yoro, lors d’une attaque imputée aux peuls.

Il y avait eu une accalmie dans la violence ethnique depuis août depuis que les groupes armés peuls et dogons du centre du Mali ont convenu d’un cessez-le-feu.

intellivoire

MaliwebCrise malienne
Des hommes armés à moto, vêtus d'un costume de chasseurs traditionnels appelés Dozos, ont attaqué le village de Siba, dans le centre du Mali, tuant 13 hommes et une fille, selon l'ONU. Des hommes armés à moto, vêtus d’un costume de chasseurs traditionnels appelés Dozos, ont attaqué le village de...