Al-Qaïda au Maghreb islamique a diffusé mardi 10 janvier une nouvelle preuve de vie de Béatrice Stockly, la missionnaire catholique suisse enlevée il y a un an à Tombouctou, dans le nord du Mali. Dans cette vidéo, on entend l’otage dater l’enregistrement du 31 décembre.

Beatrice Stockly missionnaire suisse disparu

Dans cette vidéo d’environ deux minutes, mise en ligne, selon le centre américain de surveillance des sites jihadistes SITE sur les réseaux sociaux Telegram et Twitter, Béatrice Stockly décline en français son identité et la date du 31 décembre 2016 d’une voix fatiguée, à peine audible, le visage encadré d’un voile noir.

La Suissesse assure avoir été enlevée par Aqmi il y a « 360 jours », avant de saluer sa famille et remercier « le gouvernement suisse pour tous les efforts qui sont faits » pour tenter de la faire libérer. La quadragénaire se dit « en bonne santé ».

Aqmi avait revendiqué fin janvier 2016 dans une première vidéo l’enlèvement le 7 janvier 2016 de cette missionnaire catholique.

« Al-Qaïda et les groupes jihadistes présents dans cette région ont l’habitude de diffuser des preuves de vie des otages qu’ils détiennent. S’agissant de ce cas précis, il me semble qu’Aqmi cherche à montrer qu’il veulent négocier et qu’ils sont même pressés d’en finir avec le cas de cette otage,analyse Ould Salem, journaliste mauritanien, et l’un des rares à avoir pu rencontrer les jihadistes d’Aqmi alors qu’ils occupaient encore le nord du Mali. Des contacts avaient déjà eu lieu. Mais est-ce que les discussions ont été rompues à un moment donné et aujourd’hui Al-Qaïda au Maghreb islamique veut les relancer ? C’est une hypothèse à mon avis très probable. »

Aqmi détient d’autres otages dans la région, rappelle le journaliste. Notamment deux deux Occidentaux qui avaient été enlevés avec d’autres à Tombouctou au lendemain de l’entrée des jihadistes dans cette ville en 2012. Mais aussi, « un ressortissant roumain enlevé dans le nord du Burkina Faso, un Américain a aussi été récemment enlevé au Niger et une Française à Gao, rappelle-t-il. Aqmi ça rapporte beaucoup d’argent et c’est aussi l’occasion d’obtenir d’éventuelles libérations d’un certain nombre de ces membres qui sont en détention dans des prisons de la sous-région. »

Source : RFI

MALIACTUCrise malienneNord-Mali
Al-Qaïda au Maghreb islamique a diffusé mardi 10 janvier une nouvelle preuve de vie de Béatrice Stockly, la missionnaire catholique suisse enlevée il y a un an à Tombouctou, dans le nord du Mali. Dans cette vidéo, on entend l'otage dater l'enregistrement du 31 décembre. Dans cette vidéo d'environ deux...