Les autorités béninoises invoquent la nécessité de faire face à la propagation du risque jihadiste à leurs frontières. Et assurent qu’il ne faut pas voir dans leur retrait du Mali une marque de défiance à l’égard du régime d’Assimi Goïta.

Cotonou a annoncé au secrétariat général des Nations unies son intention de retirer ses troupes déployées au Mali dans le cadre de la Minusma, la mission onusienne de maintien de la paix. Le Bénin souhaite en effet renforcer la sécurité le long de ses frontières avec le Niger et le Burkina Faso, alors que cette zone est confrontée à une recrudescence d’incursions de présumés jihadistes.

Un courrier en ce sens, signé d’Aurélien Agbénonci, le ministre béninois des Affaires étrangères, a été transmis le 28 avril aux services d’António Guterres par Marc Hermanne G. Araba, l’ambassadeur du Bénin à l’ONU, en poste à New York depuis janvier 2021.

Source: jeuneafrique

MaliwebCrise malienneMalijet
Les autorités béninoises invoquent la nécessité de faire face à la propagation du risque jihadiste à leurs frontières. Et assurent qu’il ne faut pas voir dans leur retrait du Mali une marque de défiance à l’égard du régime d’Assimi Goïta. Cotonou a annoncé au secrétariat général des Nations unies son...