BAMAKO – Les autorités Maliennes ont lancé mardi à Gao, principale ville du nord du pays, le processus de “Désarmement, Démobilisation et Réinsertion” (DDR).

Des représentants du gouvernement, des groupes politiquo-militaires signataires de l’Accord de paix et de réconciliation, issu du Processus d’Alger, et de la Mission de l’ONU (Minusma) ont participé à la cérémonie de Gao.

“Il n’y aura aucun sujet tabou, la cérémonie d’aujourd’hui est un lancement et le dialogue continue”, a déclaré le ministre de la Cohésion et de la Réconciliation nationale, Lassine Bouaré.

“Des réponses appropriées seront données conformément au processus standard de DDR et dans la mesure du possible”, a-t-il promis, en ajoutant que les combattants qui le souhaitent “peuvent se présenter pour accomplir les formalités”.

“L’enregistrement a donné un effectif de 34.000 combattants. La cérémonie de lancement s’est bien passée avec la participation de tous les responsables des mouvements signataires. Pour la suite, il s’agit de voir ceux qui se présenteront au screening (sélection) car l’exercice est volontaire”, a expliqué le président de la Commission nationale DDR, Zahabi Sidi Ould Mohamed.

 

MaliwebCrise malienneMali actuMaliweb Malijet Maliactuminusma
BAMAKO – Les autorités Maliennes ont lancé mardi à Gao, principale ville du nord du pays, le processus de “Désarmement, Démobilisation et Réinsertion” (DDR). Des représentants du gouvernement, des groupes politiquo-militaires signataires de l’Accord de paix et de réconciliation, issu du Processus d’Alger, et de la Mission de l’ONU (Minusma)...