L’Allemagne a annoncé jeudi la reprise des rotations de ses contingents au Mali engagés dans la mission onusienne de maintien de la paix Minusma après plusieurs refus de survol par Bamako qui ont envenimé les relations entre les deux pays.

“Aujourd’hui à 14h06, des soldats en mission pour la Bundeswehr ont atterri à Bamako au Mali. La condition est ainsi remplie pour le remplacement du personnel” de la mission Minusma qui attendait de rentrer en Allemagne, a indiqué la Bundeswehr sur son compte Twitter.

Après un nouveau refus de survol, le ministère de la Défense avait annoncé vendredi la suspension “jusqu’à nouvel ordre” de ses “opérations de reconnaissance et les vols de transport par hélicoptère” car il n’était “plus possible de soutenir la Minusma sur le plan opérationnel”.

La décision allemande était intervenue alors que le Mali, qui a poussé vers la sortie le vieil allié français et ardemment relancé la coopération avec Moscou, fait depuis quelques semaines face à une résurgence d’attaques de la nébuleuse du Groupe de soutien à l’Islam et aux musulmans (GSIM, JNIM en arabe). Le vol de ce jeudi ne remplace pas celui qui n’avait pas pu avoir lieu il y a une semaine, car ce dernier prévoyait “des renforts pour les opérations de reconnaissance”, précise un porte-parole du commandement allemand à l’AFP.

Les rapports entre la junte au pouvoir à Bamako et Paris, ancienne puissance coloniale, se sont brutalement dégradés ces derniers mois, en particulier depuis l’arrivée au Mali de paramilitaires du groupe de sécurité privé russe Wagner, poussant les deux pays à la rupture après neuf ans de présence française ininterrompue pour lutter contre les jihadistes. Les relations entre le Mali et l’ONU, dont les casques bleus sont présents dans le pays depuis 2013, se sont également dégradées ces dernières semaines.

Source : AFP

MaliwebCoopérationCrise malienne
L'Allemagne a annoncé jeudi la reprise des rotations de ses contingents au Mali engagés dans la mission onusienne de maintien de la paix Minusma après plusieurs refus de survol par Bamako qui ont envenimé les relations entre les deux pays. 'Aujourd'hui à 14h06, des soldats en mission pour la Bundeswehr...