Le bilan d’une attaque contre une patrouille de l’armée dans le nord du Mali a été porté à 30, contre 24 auparavant, a déclaré mardi à Reuters, Diarran Koné, porte-parole de l’armée.

L’attaque de lundi dans la région de Gao était la troisième à grande échelle contre les forces maliennes ces deux derniers mois dans des régions du pays où des groupes djihadistes organisent des opérations de plus en plus sophistiquées.

Personne n’a encore revendiqué la responsabilité de l’attaque de lundi.

Un membre de l’État islamique a revendiqué une attaque contre un poste de l’armée début novembre, faisant au moins 53 morts, tandis que des raids coordonnés à la fin du mois de septembre qui ont tué 38 soldats étaient revendiqués par l’affilié d’Al Qaïda pour l’Afrique de l’Ouest.

Source: intellivoire

MaliwebCrise malienne
Le bilan d’une attaque contre une patrouille de l’armée dans le nord du Mali a été porté à 30, contre 24 auparavant, a déclaré mardi à Reuters, Diarran Koné, porte-parole de l’armée. L’attaque de lundi dans la région de Gao était la troisième à grande échelle contre les forces maliennes ces...