Le convoi de l’armée française, ayant été bloqué au Burkina Faso et au Niger, est finalement arrivé à Gao, dans le nord du Mali, ont rapporté des médias français.

“Un convoi militaire français en route pour le Mali depuis la Côte d’Ivoire il y a dix jours, est finalement arrivé, dans la nuit de dimanche à lundi, à Gao”, a rapporté la chaîne de télévision “France 24”, lundi soir.

Avant d’atteindre Gao, le convoi de l’armée française a été bloqué par des manifestants au Burkina Faso et au Niger.

Assimilant l’armée française à une “armée d’occupation”, des jeunes manifestants ont dressé des barrages sur le passage du convoi dans les deux pays.

Au Niger, c’est à Téra, principale ville frontalière avec le Burkina Faso, que des jeunes ont tenté, samedi, d’empêcher le passage du convoi militaire français escorté par un détachement de la Gendarmerie nationale.

La manifestation a été violemment réprimée.

Le ministère de l’Interieur a indiqué que deux manifestants ont été tués et dix-huit (18) autres ont été blessés, dont onze (11) graves, ajoutant qu’une enquête a été ouverte.

Un troisième manifestant a succombé à ses blessures, lundi, après son évacuation à l’hôpital de Niamey en compagnie de treize (13) autres.

Interrogé par France 24, le chef du convoi militaire français a nié la responsabilité de ses hommes dans la tuerie des manifestants de Téra, en déclarant qu'”il n’y a pas eu d’utilisation d’armes contre la foule”.

Mali  AA / Kané Illa

 

Source: AA

MaliwebCrise malienneMali actu
Le convoi de l'armée française, ayant été bloqué au Burkina Faso et au Niger, est finalement arrivé à Gao, dans le nord du Mali, ont rapporté des médias français. 'Un convoi militaire français en route pour le Mali depuis la Côte d'Ivoire il y a dix jours, est finalement arrivé,...