Les pressions militaires exercées par les FAMa et par les forces françaises sont telles que ces deux organisations terroristes concurrentes ont bien été obligées de s’entendre pour organiser leur survie. Il semblerait toutefois que ce temps-là soit révolu…

 

La tension monte entre Iyad Ag Ghali et Abou Walid al-Sahraoui, le premier reprochant à l’autre d’agir dans la zone d’influence de la katibat Macina. L’EIGS a d’ailleurs adopté la même stratégie de recrutement qu’Amadou Kouffa, à savoir exploiter les tensions communautaires et les griefs contre l’Etat central pour attirer les populations marginalisées. S’ils ne sont pas les seuls, les Peulhs sont notamment les victimes de ces dangereuses tractations.

 

Ils font, dans la région Centre, l’objet des convoitises de ces deux organisations djihadistes qui incitent les plus vulnérables à rejoindre leurs rangs. Déjà en perte de vitesse, le JNIM ne supporte pas de voir filer ses derniers combattants vers son principal rival, l’EIGS. Preuve supplémentaire de dissensions, le mouvement d’Iyad Ag Ghali a démenti les revendications d’Abou Walid al-Sahraoui à propos de l’accident d’hélicoptères qui a causé la mort de 13 militaires de Barkhane, invitant d’ailleurs les responsables de l’Etat Islamique à ne plus mentir. Quel pathétisme ! Ils se chamaillent pour s’attribuer la gloire d’un accident !

En pénétrant ce qu’il considère comme son pré carré, l’EIGS agace visiblement le JNIM, qui rétorque pour le moment à grands coups de communiqués. Il semblerait que l’on assiste à la fin d’une entente entre les deux frères ennemis. Pour les populations en revanche rien ne change… Ce sont malheureusement toujours elles qui sont les victimes des affrontements et de la guerre des égos !

Ibrahim Keïta

Page FB : Association des Victimes du Terrorisme au Mali – @HalteTerrorismeMali

Twitter : @ikeitakeita

MaliwebCrise malienne
Les pressions militaires exercées par les FAMa et par les forces françaises sont telles que ces deux organisations terroristes concurrentes ont bien été obligées de s’entendre pour organiser leur survie. Il semblerait toutefois que ce temps-là soit révolu…   La tension monte entre Iyad Ag Ghali et Abou Walid al-Sahraoui, le...