Au Mali, pour tenter de calmer la rue, le président IBK a annoncé la dissolution de la Cour constitutionnelle et renouvelé sa proposition de gouvernement d’union nationale. Mais les contestataires réclament toujours sa démission. Quelle marge de manoeuvre reste-t-il au président IBK ?

RFI
MaliwebCrise malienne
Au Mali, pour tenter de calmer la rue, le président IBK a annoncé la dissolution de la Cour constitutionnelle et renouvelé sa proposition de gouvernement d'union nationale. Mais les contestataires réclament toujours sa démission. Quelle marge de manoeuvre reste-t-il au président IBK ? RFI